Climatisation

Comment bien choisir sa thermopompe

installation de thermopompe

Qu’est-ce qu’une thermopompe exactement?

Vous envisagez peut-être d’acheter une thermopompe. Cette technologie, appelée aussi pompe à chaleur, est de plus en plus choisie comme solution de chauffage et de climatisation. Pour savoir comment bien acheter une thermopompe, il est utile d’en connaître d’abord le fonctionnement.

Comment fonctionne une thermopompe?

À la lumière des informations précédentes concernant les composantes d’une thermopompe, il est plus facile d’en saisir la logique de fonctionnement. Une thermopompe est un appareil électrique fonctionnant sur le même principe qu’un climatiseur ou qu’un réfrigérateur. Elle comprend un compresseur faisant circuler un fluide frigorigène entre deux serpentins aux fonctions opposées. C’est ainsi que la chaleur peut être transférée, déplacée.

À basse pression (non comprimé) dans l’unité extérieure du système de thermopompe, le frigorigène absorbe la chaleur de l’air de dehors, car 1- même si celui-ci est froid, le frigorigène l’est alors encore bien davantage; 2- à moins 18°C, l’air contient plus de 80% de la chaleur qu’il contient à 21°C. Pompé via une conduite jusqu’au serpentin situé dans l’unité intérieure de la maison, le frigorigène arrive au condensateur où, en étant comprimé et en changeant de phase, il libère la chaleur qu’il a captée précédemment. Voilà pour le mode chauffage. En été, le cycle est inversé : le frigorigène capte la chaleur de l’air dans la maison (qui entre dans le module intérieur), ce qui le refroidit, et rejette cette chaleur dehors, dans l’atmosphère extérieure. En plus de refroidir l’air dans la maison, la thermopompe lui enlève son humidité.

installation d'air climatisé

Caractéristiques pour comparer les thermopompes

L’homologation ENERGY STAR est un autre facteur à considérer. Si un modèle de thermopompe satisfait ce critère, alors il consommera moins d’énergie et son utilisation aura moins d’impacts sur l’environnement et sur… votre budget. De plus, les pompes à chaleur qui intègrent la technologie Inverter sont plus aptes à contrôler la compression du frigorigène. Elles sont aussi moins sensibles au gel (serpentins), ce qui leur permet de fonctionner à de très basses températures (jusqu’à -35°C).

Quel est votre budget?

Comme pour le reste, il y a des thermopompes à tous les prix et vous devrez être prêt à débourser un peu plus pour un appareil de qualité qui durera plus longtemps. Nous vous conseillons de privilégier les marques connues qui ont fait leurs preuves – comme GreeSamsungYork, et Moovair par exemple – qui sont synonymes de fiabilité et de performance.

thermopompe

Comment fonctionne une thermopompe?

L’efficacité d’un système aérothermique (en climatisation) demeure l’une des caractéristiques les plus importantes. C’est ce facteur que l’homologation ENERGY STAR récompense. Rien ne sert d’avoir un puissant climatiseur si il est inefficace, c’est-à-dire à bas rendement énergétique.

L’industrie a d’ailleurs créé un indicateur renvoyant au taux d’efficacité, le SEER (pour Seasonal Energy Efficiency Ratio). En français, cet indicateur prend le nom de TRES (taux de rendement énergétique saisonnier). Dites-vous qu’il est préférable d’opter pour un modèle ou une marque de climatiseur mural ou centrale qui présente un SEER d’au moins 14. Au-dessus de ce seuil, plus le SEER est élevé, plus vous faites des économies d’énergie.

« Le taux de rendement énergétique saisonnier (TRES) est obtenu en divisant la valeur de la climatisation totale d’un climatiseur ou d’une thermopompe pendant une saison de climatisation normale divisée par la consommation totale d’électricité au cours de la même période de temps ».

— Pepco (http://www.pepco.ca/que-veut-dire-seer-ou-tres/)

Qu’est-ce que le facteur HSPF pour les thermopompes?

L’efficacité d’un système air/air, c’est à dire que l’énergie de l’air extérieur est utilisé pour chauffer l’air intérieur, est exprimé avec le facteur HSPF. Le coefficient de performance de la saison de chauffage (HSPF) est la quantité de chaleur produite pour une certaine quantité d’énergie.

Choisissez toujours la thermopompe ayant le plus haut HSPF et vous augmenterez vos gains d’énergie en mode chauffage.

Fenêtre de fonctionnement (températures extérieures) des thermopompes

Contrairement à l’idée reçue, les thermopompes peuvent fonctionner pratiquement douze mois par années, du moins pour les modèles récents et techniquement avancés (celle possédant la technologie Inverter). Au Québec, leur fenêtre de fonctionnement est donc largement suffisante : de moins 35°C à plus 35°C! Trois cycles assurent cette stabilité d’opération : chauffage, climatisation et dégivrage.

C’est lorsque la température extérieure devient extrêmement froide que la thermopompe enclenche son mode dégivrage. Pendant une courte durée, et à des intervalles qui raccourcissent plus la température est froide (aux 90, 60 ou 30 minutes), de l’air chaud est dirigé sur le serpentin de l’unité extérieure afin d’y faire fondre la glace ou le frimas accumulé. Ainsi, l’échange de chaleur est optimisé, ce qui permet à l’appareil de conserver un bon rendement.

Quelle est la garantie?

Elle peut varier énormément d’un fabricant à l’autre, alors n’oubliez pas de vérifier avant d’acheter. 5 ans? 10 ans? Porte-t-elle sur les pièces seulement ou sur la main-d’œuvre également? Il se peut que la durée diffère entre les deux. Et saviez-vous que certaines compagnies exigent que l’installation soit faite par un technicien certifié pour que leur garantie soit valide? Ce qui nous amène au point suivant…

Qui installe votre climatiseur ou  thermopompe?

À ce sujet, pas de compromis : faites installer votre thermopompe par un spécialiste certifié. L’entreprise d’installation doit détenir les licences suivantes :

  • Entrepreneur en systèmes de chauffage (air chaud);
  • Entrepreneur en petits systèmes de réfrigération;
  • Entrepreneur en réfrigération.